DEFINITION DES LEVEES

TECHNIQUE DU JEU DE LA CARTE

Zone de Texte: DEFINITION DES LEVEES
TECHNIQUE DU JEU DE LA CARTE
 

 

Avant de passer à l'étude du PLAN DE JEU il est essentiel  d'avoir des notions sur :

1°/- L'origine des levées

2°/- La manière de les réaliser

3°/- Le maniement d'une couleur 

4°/- Les probabilités de répartition

5°/- Les jeux de sécurité

 

1°/- Origine des levées et définitions. Les levées sont définies en

 

A/- LEVEES D'HONNEUR

B/- LEVEES DE LONGUEUR

C/- LEVEES DE COUPE

A/- LEVEES D 'HONNEUR - celles réalisées avec des honneurs. Elles peuvent

 
Etre séparées

 
N


A10987


S


R76543

 


Etre concentrées 

 
N

 
ARD7

 
S

 
6543

 


Etre concentrées 

 
N

 
AD765

 
S

 
V1098

La présence de la " fourchette A / D " en Nord permet de capturer le Roi s'il est  placé.  "Placé" signifie : "peut être pris en impasse".


B/- LEVEES DE LONGUEUR  - celles provenant d'une couleur affranchie  

 

N

 AR7654

 S

 982

AFFRANCHIR signifie: jouer de telle façon qu'une ou plusieurs cartes deviennent MAITRESSES, les adversaires n'ayant plus d'arrêt dans la couleur. Dans l'exemple ci-dessus l'on détient 9 cartes commandées par As et ROI. Les chances de répartition se montent à 40 % pour le 2/2, 50 % pour le partage 3/1 et 10 % pour le partage 4/0

 

Explications :

1/- On tire l'As et l'un des adversaires défausse. Le résidu est donc partagé  4/0. L'on continue du Roi. Il ne reste plus chez l'adversaire que 2 arrêts. Pour les faire sauter on insiste deux fois dans la couleur.

On SACRIFIE deux petites cartes pour libérer les deux autres. La couleur étant épuisée chez l'adversaire, on réalise  2 levées de longueur. Le total est donc de  : :2 d'honneur et  2 de longueur.

 

2/- On tire l'As. Les 2 adversaires fournissent. Le résidu semble partagé 3/1. On continue du Roi et les 2 adversaires fournissent. Le résidu est partagé 2/2.

La couleur étant épuisée chez l'adversaire, on réalise encore 4 levées de longueur. 

En cas de partage 3/1 nous aurions sacrifié une levée et fait 5 levées.

 

C/- LEVEES DE COUPE :  celles réalisées avec des atouts de la main courte 

 

ª

7542

 

sud

ouest

nord

est

©

97

 

1ª

-

1 SA

¨

43

X

2 §

-

2 ª

§

87653

5© 

X

-

-

ª

D10983


N
O      E
S

ª

RV  

-

-

 

-

©

R

©

6432       

 

 

 

 

¨

952

¨

DV876

 

 

 

 

§

ARD10

§

94   

 

Ouest entame de l'As de § .

 

ª

A6  

 

©

ADV1085

¨

AR10

§

V2

 

Pour faire son plan de jeu, Sud  prend pour base sa propre main. Il lui serait difficile de prendre comme "main de base" celle de Nord aussi blanche que la main de ma soeur. Il compte

 - les perdantes inévitables: 2 à §, 1 à ª, 1 à ¨

 - les perdantes possibles    1 à ©

Il examine maintenant les possibilités d'éliminer les perdantes et voit immédiatement qu'il peut utiliser un atout du mort pour couper le 10 de ¨. Il ne lui reste plus que la perdante à ©. Il réfléchit assez longuement, et pense avoir trouvé la solution en respectant le timing de couper d'abord le 10 de ¨ et ensuite impasse au Roi de ©.

Déroulement du jeu :

-          As de §

-          Roi de § pour le 5 du mort, le 4 d'Est et le Valet du déclarant.

-          Dame de § pour le 6 du mort et le 7 de ¨ d'Est et le 5 de © du déclarant

-          l'As et Roi de ¨

-          10 de ¨ coupé au mort avec le 7

-            9 de ©,  Est fournit le 2. Sud réfléchit légèrement pour récapituler les cartes déjà tombées : "Ouest a montré 4 cartes à §3  à ¨.  et 5 à ª. Il n'en a qu'une seule à  ©.           

Les atouts sont donc répartis  4/1. Si le Roi est 4ème en Est, il faudra bien le concéder car on ne peut pas recommencer l'impasse.

Il vaut mieux alors l'espérer  sec en Ouest. Sud met l'As sur lequel s'écrase le Roi.


Pour arriver à cette conclusion, Sud n'a pas fait un grand effort. Il lui a suffit de compter les mains. On peut définir les levées qu'il a réalisé comme suit :
2 levées d' honneur à ¨
-
1 levée d'honneur à ª
- 1 levée de coupe avec un atout du mort
-
 6 levées d'atout de sa main
 

Un débutant risque d'être quelque peu interloqué par ces définitions.

La levée de la Dame de § n'est pas une levée de coupe. Sud a coupé avec son argent, c'est à dire avec un atout qui aurait de toute façon produit une levée de longueur.

Qu'on coupe des perdantes ou qu'on les défausse sur les atouts ça revient au même.


Conclusion
toute levée réalisée en coupant avec un atout faisant double emploi est une "levée de coupe"
-  la coupe avec un atout de la main longue ne représente que la nécessité d'arrêter la couleur adverse. L'atout utilisé aurait de toute façon produit une levée de longueur.

 

retour