JEUX DE  SECURITE

 

Par opposition aux techniques dont le but est de réaliser le maximum de levées, les jeux de sécurité poursuivent le même but mais en jouant de manière telle que le contrat ne soit pas mis en échec par  des mauvais partages des résidus des couleurs dont dépend son issue. Jouer donc en toute sécurité  signifie ... que la gourmandise est un vilain pêché.

 

Les  principes des  jeux  de sécurité n'ont rien de sorcier. Ils exigent qu' avant de commencer à jouer, il soit procédé à l'établissement d'une hypothèse de crainte. C'est à dire, imaginer une répartition qui pourrait faire perdre plus de levées qu'il ne faut. Ces techniques étant nombreuses et variées, il est difficile d'en faire un exposé exhaustif. Je m'efforcerai d'en montrer quelques principes par des exemples. 

 
1/-

 

ª

 R108         

 

Le résidu est de 4 cartes. Il manque DV32. L'hypothèse de crainte est de tomber sur un partage 4/0 et de devoir concéder  plus de levées qu'il en faut.

 ª

 

 

            N
            S

 ª

 

-

 

ª

 A97654

 

 

Sud ne peut concéder qu'une levée. S'il commence par tirer l'As ou le Roi, il donnera toujours deux levées, si les 4 cartes se trouvent dans la main située avant l'Honneur tiré. Sud avance le 4 et :

-  joue le 10 du mort si Ouest fournit une petite carte

-  prend du Roi si Ouest fournit un honneur

- prend du Roi si Ouest défausse.

 

2/-                   

 

ª

 R 9 3         

 

 Le résidu est de 4 cartes. Il manque DV32. L'hypothèse de crainte est de tomber sur un partage 4/0 et de devoir concéder  plus de levées qu'il en faut.

 ª

 

 

            N
            S

 ª

 

-

 

ª

 AV8765

 

 

Il manque D1042. Pour ne perdre qu'une levée, Sud doit commencer par tirer l'Honneur qui accompagne le Valet.. L' As dans notre exemple. Que peut-il arriver ?

-que les deux flancs fournissent une petite carte. Il n'y plus rien  à craindre, le résidu n'étant pas partagé 4/0. .

-que l'un des flancs fournisse une petite carte et l'autre un honneur. Dans ce cas, n'ayant plus rien à craindre, Sud peut continuer par le Roi au cas où le résidu serait 2/2.

-que le joueur assis en EST défausse. Sud joue alors le 5 vers la fourchette R9 de Nord. Ouest ne fera qu'une levée.

-que le joueur en OUEST défausse. Sud joue le 5 pour le Roi et ensuite le 3 vers le Valet. EST ne fera qu'une seule levée.

 

 3/-                  

 

ª

 AD9654  

 

 Le résidu est de 4 cartes. Il manque RV107. L'hypothèse de crainte est de tomber sur un partage 4/0 et de devoir concéder  plus de levées qu'il n'en faut.

 ª

 

 

              N
              S

 ª

 

-

 

ª

 832

 

Il manque RV107.

- si le résidu est partagé 4/0 l'on perd toujours 2 levées si les 4 cartes sont en Ouest.

- si le résidu est partagé 4/0 l'on perd 3 levées si les 4 cartes sont en Est.

- si le résidu est partagé 2/2 l'on ne perd qu'une levée.

Il faut donc se prémunir contre un résidu  réparti 3/1, et  le Roi sec en Est. Malgré la fourchette AD il serait mal joué de faire l'impasse au Roi. L'impératif n'étant pas de faire toutes les levées, il faut jouer la sécurité ce qui exclue l'impasse au Roi. On commence donc par tirer l'As et ensuite retour en sud pour jouer petit vers la Dame.

 

4/-                  

 

ª

 AD765  

 

 Le résidu est de 4 cartes. Il manque RV1094. L'hypothèse de crainte est de tomber sur un partage 5/0 et de devoir concéder  plus de levées qu'il n'en faut.

 ª

 

 

             N
             S

 ª

 

-

 

ª

 832

 


-
si par hasard  l'impératif de faire toutes les levées, la meilleure chose que l'on peut faire est de jouer de manière à limiter les levées de chute. Toute autre ligne de jeu ferait rire les spectateurs.

- si l'impératif est de 4 levées, il est possible de les réaliser si le Roi est 3ème en Ouest.

- si l'impératif est de réaliser 3 levées, un jeu de sécurité s'impose :

    a/-  on commence par tirer l'As

    b/-  on retourne en Sud par une couleur latérale et ob joue le 3 vers la dame

On ne perdra que 2 levées :

  - si  le Roi est  sec en Est ou en Ouest

  - si  le Roi est second, 3ème ou 4ème en Ouest.

Ce maniement permet de se protéger contre un Roi sec en EST.  En définitive, pour trouver  la solution d'un problème, il suffit d'analyser ses données :

- type de distribution  possible

- risques encourus

- hypothèses de nécessité et maniement qui  en découle

 

 retour