PLAN DE JEU DANS LES CONTRATS A LA COULEUR

Les plans de jeu dans les contrats à SA et les plans de jeu à la couleur sont analogues.
Dans les contrats à la couleur, aux levées d'honneur et de longueur viennent s'ajouter les levées de coupe, et par-là même le danger de se faire couper. Les difficultés soulevées par les nouvelles notions auxquels l'on est confronté, peuvent facilement  être surmontées même si elles exigent des plans de jeu  bien élaborés et bien adaptés à la situation.

 

A part quelques exceptions, alors que dans les contrats à SA on compte les levées immédiates, dans les contrats a la couleur on compte les levées perdantes et la manière de les escamoter.

Pour se prémunir contre les dangers d'une coupe de la part des adversaires, il faut examiner  la situation dans ses moindres détails et décider si les atouts doivent être purgés  en totalité, partiellement  ou conservés pour couper des cartes perdantes. Il est évident que pour faire des levées de coupe, il faut avoir des atouts. Il s'ensuit que si on les tire comme à la bataille,  on ne peut plus couper.


Ces trois conditions restant bien entendu  soumises au choix du bon timing et non pas à l'impératif de purger les atouts dès que l'on est en main sous prétexte  que 100000  anglais se sont  jeté s dans la Tamise pour ne pas l'avoir fait. Cela  n'a  d'ailleurs  jamais  é té   prouvé   et   des  doutes   persistent  sur la  nationalité  des noyés. Ils  n'étaient  pas tous anglais.  Il y a eu beaucoup de français, de nombreux  italiens  et  quelques  zoulous. Le seul mystère réside dans le choix de la Tamise. Pourquoi ont-ils choisi le plus pollué des fleuves anglais ?
 

La seule explication valable est que le jeu de mots est invoqué  pour  faire comprendre  cette  notion  de  TIMING (l'ordre dans lequel les cartes doivent être jouées). "Every thing at the right place and at  the right moment" disent les Anglais. Pour nous  latins,  "toute chose à sa place  et au bon moment" 

 

En  bref,  tout comme dans  les contrats  à  SANS  ATOUT,  la solution d'un  problème est fonction des questions que l'on se pose et des réponses qu'on leur apporte. Avec de bonnes réponses on arrive au bons résultats, avec des mauvaises on se livre à des actions de sabotage. Les bonnes questions  découlent de la physionomie de la donne et du contrat demandé.

Elles sont différentes de l'une à l'autre. Voici groupées quelques unes des plus simples : .

 

1ø/- Bien que les levées immédiates se comptent dans les contrats à SA, il est aussi possible de les compter dans les contrats à l'atout si leur nombre est  égal au nombre de levées exigées

2ø/- quelle est la  "main de base " :  celle du déclarant ou celle du mort ?

3ø/- Combien de perdantes possibles, combien de perdantes inévitables ?

4ø/- a-t-on besoin des atouts pour effectuer un jeu de coupe ou double coupe ?

5ø/- faut-il purger les atouts et de quelle manière : purge totale ou partielle ?    

6ø/- la purge doit-elle être immédiate  ou peut-elle être différée ?

7ø/- est-il possible d'éviter telle impasse ?

8ø/- que va-t-il arriver si l'impasse échoue ?

9ø/- y a-t-il possibilité  d'envisager un jeu d'élimination ?

  

Toutes ces questions méritent des réponses :

1ø/- Est-ce que le nombre des levées immédiates est égal à celui des levées exigées ?

2ø/- quelle est la main qui servira de "main de base " ?  La mienne ou celle du mort

3ø/- Combien de perdantes possibles ou inévitables ?

 

 

ª

ADV32

 

sud

ouest

nord

est

©

R6    

 

 

1 SA*

-

¨

AD2

2© *

-

2 ª

-

§

543            

4 ª

-

-

-

ª

98     


           N
      O      E
          S

ª

7          

 

 

 

 

©

DV109  

©

87432     

1 SA* = 15/17  - 2© * = Texas ª

Entame Valet de ¨

Compte des levées :

5 ª + 2 ©  + 3 ¨ = 10

Pas de perte de temps. Purge des atouts, levées maîtresses et coupe du trèfle perdant

¨

543    

¨

V10986 

§

ADV2   

§

R9        

 

ª

R10654

 

©

A5

¨

R7

§

10876 

On prend pour base la main de Nord où  il y a  3  perdantes inévitables à  §. Le 4ème § perdant  en Sud sera coupé par un atout du déclarant.

On  entend  par  perdantes  inévitables  les différents contrôles (ou cartes plus hautes)  détenues par l'adversaire et par perdantes possibles celles que l'on pourrait couper ou  défausser sur une couleur affranchie. 

 Diagrammes

Perdantes

ª

ARD75  


 
    N     S

 

ª

V1098    

Pas de perdantes

©

A32    

©

4        

2 perdantes possibles

¨

RD3    

¨

A65      

Pas de perdante

§

RV     

§

D10987   

1 Perdante inévitable

Les 2 perdantes possibles à © peuvent   aussi bien être coupées  que défaussées sur les § après  affranchissement de la couleur.

 

4ø/- a-t-on  besoin de tous les atouts ?  Faut-il  les purger en totalité ou partiellement ?           

 

ª

102

 

sud

ouest

nord

est

©

432   

1 § *

 

1¨*

-

¨

108

2 ¨*

-

2© 

-

§

876543

2 ª

-

2 SA

-

ª

9876   


      N
   O      E
      S

ª

43         

3 ¨

-

3 ª  

-

©

DV109  

©

AR875  

4 ª

-

-

¨

743    

¨

A65    

 

 

 

 

§

RV     

§

D102     

1 § * = forcing

1 ¨*  = faible moins de 6/7 PH

2 ¨ = forcing manche

©   =  confirme la faiblesse

 

ª

ARDV5           

 

©

6

¨

RDV96             

§

A9                

Entame: Dame de ©  suivie du Valet. Sud coupe, tire l'As de ª et joue le 6 de ¨ vers le 10 du mort pour affranchir la couleur. Est prend de l'As et insiste à ©.

Le déclarant doit se méfier d'un partage 4/2  des  atouts (voir page suivante).

Pour ne pas être à nouveau raccourci , Sud défausse le 9 de § en perdante sur perdante.   Le diagramme devient :

 

(Suite de l'exemple 4ø :)           

 

ª

10

 

sud

ouest

nord

est

©

-   

1 § *

 

1¨*

-

¨

8

2 ¨*

-

2© 

-

§

876543

2 ª

-

2 SA

-

ª

985   


     N
  O      E
     S

ª

4         

3 ¨

-

3 ª  

-

©

9  

©

A7  

4 ª

-

-

¨

74    

¨

65    

 

 

 

 

§

RV     

§

D102     

1 § * = forcing

1 ¨*   = faible moins de 6/7 PH

2 ¨= forcing manche

2 ©     =  confirme la faiblesse

 

ª

RDV           

 

©

-

¨

RDV9             

§

A               

Le 10 de ª arrête les ©.

  

5/-  n'y a-t-il pas possibilité de jouer en double coupe ?

 

 

ª

RV2

 

sud

ouest

nord

est

©

D105  

1 ª

2 ¨

3 ª*

?

¨

74               

4 ª

-

??

§

R10652             

 

 

 

 

ª

876    


          N
       O      E
           S

ª

103       

3 ª* = après une intervention un limit bid peut descendre jusqu'à 8/9 PH et un beau fit.

?? = et je le confirme.

 Tous vulnérable.

Entame Roi de ¨

©

V9862  

©

A3        

¨

AR982  

¨

DV1065 

§

-

§

V874   

 

ª

AD954            

 

©

R74                    

¨

3                 

§

AD93              

Sans le commenter, on peut dire au vu des enchères que le joueur en Est, malgré ses vingt ans de pratique (du Bridge),  n'a  rien  compris et  n'est  pas  près  de  comprendre.

 Entame donc du Roi de ¨. D'autres auraient entamé de l'As. Ce n'est que question de conventions. Le déclarant compte ses perdantes  :

- 1  inévitable   à  ¨

- 2 possibles   à  ©

- 1 possible     à  §   en cas de mauvais partage et aussi d'un mauvais maniement.

Une perdante  à © pouvant  être défaussée sur le 5ème §,  le contrat paraît assuré (sauf mauvais partage des atouts). 

  

Déroulement du coup :

-          - Roi de ¨ pour le 4 du mort, la Dame en Est et  le 3 en Sud

-          - 2 de ¨ pour le Valet en Est (le 2 est un appel préférentiel à§).Cette manière de jouer laissant déceler la chicane § en Ouest, Sud coupe du 4

-          - As de ª

-          - Valet de ª

-          - Roi de ª.pour la purge du dernier atout

-          - 2 de §, le 4 en Est et le 9 en Sud

-          - As de §

-          - Dame de §

-          - Roi de §

-          - 10 de § pour la défausse du 4 de ©

-          - 5 de © vers le Roi

Le contrat aurait chuté si Est avait soutenu l'intervention à ¨.

Ouest aurait entamé du  2 de ¨ sous l'As et le Roi

Au deuxième tour, Est donne une première coupe à § à son partenaire.

Au troisième, il reprend la main avec l'As de © et redonne une deuxième coupe.

Au lieu de perdre 650 points, la paire E/O en aurait gagné 100.

Or voilà, le partenaire étant resté muet comme  une carpe, Ouest n'a pas osé courir le risque  de jouer sous As et Roi. C'est difficile de lui en vouloir. Voici le diagramme originel ::

 

 

ª

RV2

 

sud

ouest

nord

est

©

D105  

1 ª

2 ©*

3 ª*

3 SA*

¨

74               

4 ª

5 ¨

-

§

R10652             

X

-

-

-

ª

876    


N
O      E
S

ª

103       

2 ©* = bicolore  ©/¨ ou ©/§*

3 ª* =  limit bid 

3 SA* = je peux donner le fit dans les deux mineures. Nommez  votre mineure.

Toutes les enchères ont été plus que convenablement explicitées.

Nord entame le 7 de ¨

©

R9862  

©

A3        

¨

AR982  

¨

DV1065 

§

-

§

V974   

 

ª

AD954            

 

©

V74                    

¨

3                 

§

AD83              

 

Au lieu d'entamer tout bêtement ª dans la couleur du partenaire, Nord  voulant sans doute montrer son savoir-faire entame le 7 ¨

Le coup fut rapide, très rapide : :

-          - purge des atouts en deux tours

-          - As et Roi de ©

-          - © coupé

-          - 9 et 8 de © pour la défausse des deux perdantes à ª  et continuation en double coupe.

N/S gagnent le Dix de der tandis que E/O marquent 5 ¨ X + 1 = 950 dans leur colonne. La formule étant un match par quatre, le résultat se solda par  950+650 = 1.600 points. A force de voir autant de pataquès on se demande si certains joueurs n'ont pas dépassé, au Bridge entendons nous bien, le seuil de Peter et cela depuis fort longtemps.

 

 5/- Avant de passer une carte du mort,  un joueur doit penser immédiatement à un plan de jeu. Compter avant tout les levées immédiates, et oui même dans un contrat à la couleur,   pour savoir si leur  nombre est égal à celui de levées nécessaires à la réussite du contrat :

 

 

ª

R54

 

sud

ouest

nord

est

©

V654  

1©

 

2 §

-

¨

4

2 ©

-

´4 ©

-

§

ADV74

-

-

 

 

ª

V1097  


              N
          O      E
              S

ª

A862   

 

 

 

 

©

10987  

©

 

Entame 6 de §. Compte des levées :  5 ª + 5 à §  = 10

Mais ce jour-là, Sud se surpassa.

Sans prêter attention au 6 de  §, il joua le 4 de ¨ pour ouvrir la coupe à ¨ et le ciel lui tomba sur la tête !

¨

RV107  

¨

AD986  

§

6      

§

10985  

 

ª

D3               

 

©

ARD32                  

¨

532                                          

§

R32                                         

 

Est prend de l'As et rejoue le 10 de §, appel préférentiel à  ª

Après avoir coupé, Ouest joue le Valet de ª. Est prend de l'As et insiste à § pour une deuxième coupe et 4 © moins 1. Quelle classe !. Il me parait superflu d'expliquer comment gagner ce contrat. D'une simplicité enfantine.  

     

 retour