PREFACE


Ce qu'il y a d'irrationnel dans le comportement d'un bridgeur est sa course effrénée dans la recherche du meilleur système d'enchères au point d'en changer au fur et à mesure qu'ils sont lancés sur le marché. Sans se rendre compte qu'il n'y a pas de système parfait et que les conventions élaborées à tout bout de champ pour en améliorer l'efficacité n'ont d'autre effet que de l'obliger à triturer ses méninges pour des résultats incertains.

 

De plus, à quoi peut-il servir d'atteindre un contrat assez serré qu'une technique approximative dans le jeu de la carte destine à l'abattage ?
 

Sans avoir de valeur absolue, l'habilité d'un joueur est directement proportionnelle au nombre de situations et de problèmes qu'il est capable de reconnaître et de résoudre.

Il s'ensuit que pour améliorer sa propre technique, il est indispensable d'apprendre à identifier les caractéristiques essentielles des diagrammes qu'on doit traiter.

 

En compilant ces quelques pages Web j'ai voulu tout simplement partager avec le lecteur qui en serait intéressé quelques fruits de mon expérience. Il pourra ainsi acquérir des connaissances complémentaires lui permettant   

 

-          d'avoir une notion précise du facteur temps

-          d'apprendre à lire les entames et les contre-attaques

-          d'apprendre à compter les mains

-          d'apprendre à exploiter le facteur position

-          d'apprendre à rationaliser l'utilisation des atouts

-          d'apprendre à aménager les communications entre une main et l'autre
 

toutes ces connaissances étant indispensables à l'élaboration d'un plan de jeu cohérent.

 

A côté des dizaines et dizaines de donnes assez simples figurent également des donnes assez difficiles exigeant des techniques avancées que j'estime être à la portée de tout joueur désireux d'améliorer ses connaissances et par là ses résultats à une table de bridge où, comme écrivait Elie Culbertson, l'inventeur du Bridge Contrat, seuls ceux qui perdent doivent payer".   Il entendait par là que toute règle a tellement d'exceptions qu'elle ne peut en aucun cas être considérée comme absolue.

 

Ce dont le lecteur est averti.

 

retour